Le Million

Une triste histoire drôle.


 

Huit heures, comme tous les matins sur la terrasse de l’Estanquet, Maurice retrouve Marcel pour le premier café de la journée, le meilleur.

- Dis-moi mon père t’en as vu toi ?

- Pareillll que tù moun drôle, areuil ! Je n’en ai jamais vu.

- Pourtant ils n’arrêtent pas d’en parler et plusieurs fois par jour à la téloche, la preuve que ça existe, non ?

- C’est un peu comme l’Alsacienne.

- L’Arlésienne tu veux dire Marcel.

- Ouais, c’est ça l’Arlésienne, le Bon Dieu ou le Père Noël c’est pareil peut-être qu’ils existent, même si on ne les a jamais vus.

- Tout juste Marcel, mais j’ai des doutes...Sauf pour le Père Noël, lui il existe.

- Je suis d’accord, Maurice mais des millions d’euros t’en as vu toi ?

- Bé...T’entends que ça à la télé, un million d’euros pour ceci, cinq millions d’euros pour cela, le département, la commune, le ministère de ceci, l’ONG machin, l’association truc, les jeux olympiques tous ces pimpoyes ils ne te parlent tous que de millions, mais t’as raison j’en ai jamais vu.

- Tè Maurice, avec ma retraite de misère dès le cinq j’attends avec impatience la fin du mois. Diou biban, heureusement que j’ai le jardin. T’en n’aurais pas un à m’avancer ?

- Un million ?

- Mais non couillon, un euro pour payer le caoua. Les millions c’est pas comme le père Noël, ça n’existe pas !

Copyright ©. Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.