Dans un autre temps, avant la coupe du monde !

— Je te l’ai confirmé pour deux raisons. Le nounours m’amuse, je dirais même qu’il m’intrigue. Ça c’est la première, ou plutôt la seconde raison, la première c’est le niveau de la cuisine du chef Jean Coussau. De l’art dans le lard et ça mon bonhomme ce n’est pas donné à tout le monde. Comme disait Couderc, Roger de son prénom et dont ton père a dû te faire l’éloge : « Après un repas au Relais de la Poste à Magescq tu peux mourir mon fils, c’est comme après avoir vu le match de la victoire des bleus sur les Blacks le 14 juillet 1979 à Auckland ». 

— C’est bien vrai, papa m’en parle parfois, il s’en souvient. Et même que ce jour mémorable, Bala qui habite à Magescq avait repris avec Roger le fameux: « Allez les petits ! » resté dans les mémoires. Que du bonheur. Moi je me demande si je vais tomber dans le panneau de Nestor en répondant favorablement à son invitation. D’après toi ?

— C’est scabreux. S’il nous met en présence l’un de l’autre il va falloir se la jouer fine afin qu’il nous prenne pour ce que nous ne sommes pas. On va lui chanter que nous nous connaissons à peine voilà tout. Et puis si tu ne viens pas nous ne saurons jamais pourquoi il a mijoté ce scénario improbable.

— J’ai ma petite idée sur le sujet. J’ai cru comprendre que ces histoires de pibales ça le travaillait et il suspecte que tu trempes dans cette magouille.

 

Copyright ©. Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.