...Tout à l’heure, à son premier contact, trop intimidé par la jeune femme le Casanova des berges de l’Adour n’avait pas remarqué combien elle était jolie. Après ce bon repas et le délicieux tursan rouge de chez Dulucq il revoyait l’affaire à la hausse. Il se serait bien aventuré à tester son sex-appeal sur la polissonne mais derrière le comptoir le regard noir de Barbara l’en dissuada subito. Églantine, dont le visage se trouvait tout près de celui de François, révisa, elle aussi, d’un coup d’un seul son premier jugement. Le lourdaud l’avait tout d’abord amusée, fait sourire, elle l’avait identifié comme un imbécile pataud, quasi simple d’esprit. Tout au long du repas ce passionné de la nature et de son métier l’avait charmée. Au fil des mots le bonhomme lui parut ouvert et non dénué de discernement et surtout elle le trouvait gentil. La fée, à son insu s’était laissée ensorceler. Plus elle le dévisageait, plus elle lui trouvait une belle gueule, la gueule d’Ivanhoé, la gueule de Roger Moore dans le Saint. Le Saint, tout en écoutant les confidences de François son esprit vagabondait. Elle pensait qu’elle n’avait jamais été séduite par un Saint, tout arrive un jour se disait-elle, personne n’est à l’abri du bonheur...

Copyright ©. Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.